Cet été la planète Ligue 1 a été riche en feuilleton. Car même si le brésilien Neymar a alimenté nombre de discussion dans les bistrots, il y en a un aussi qui a fait son petit effet : Marcelo Bielsa. El Loco est de retour en France et on a pas fini d’en parler.

 

8 Aout 2015. Une date qui restera dans les mémoires pour beaucoup et surtout dans la tête des supporters de l’OM. Après un match d’ouverture catastrophique à l’issu duquel l’OM perd contre Caen un but à zéro, la conférence d’après-match va virer au cauchemar avec une scène délirante : Bielsa jette l’éponge et démissionne de son poste d’entraineur. Voilà, une situation qui résume parfaitement le personnage et qui confirme que son surnom est parfait pour lui : Bielsa, le fou.

Depuis cet épisode mémorable donc, on a rarement vu un entraineur claqué la porte de lui même dès la première journée d’un championnat, El Loco s’en est retourné en Argentine, loin des médias et surtout loin de notre Ligue 1. Durant des mois, nombre de rumeurs ont couru à son égard l’envoyant à la tête de sélection nationale ou de club au travers le monde, mais nul n’a vu l’ombre du technicien débarquer dans son pays tel un prophète. D’ailleurs la Lazio s’en souvient encore …

Il faudra alors attendre le rachat du Losc et l’arrivée de Gérard Lopez aux commandes du club nordiste pour que l’argentin effectue son come-back. Après des semaines de tractation, d’espoir en tout genre, oui, il est de retour en ligue 1. Les journalistes se frottent déjà les mains à l’idée des conférences de presse qui s’annoncent épiques, les supporters de Lille jubilent et les Marseillais eux l’ont un peu mauvaise. Car oui Bielsa à Marseille a un statut de légende, après une saison à diriger le club phocéen depuis sa glacière. Même après que ce dernier eut claqué la porte, parce qu’il n’appréciait pas la direction de l’époque, personne sur le Vieux Port n’en veut à Marcelo.

Deux ans donc après le soleil et la chaleur du sud, voici que Bielsa débarque chez les Ch’tis. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le bonhomme aime le contraste ! Exit les sardines, les calanques et le pastis, bonjour les frites, le Maroilles et la grisaille. Tout un programme et surtout un sacré défi ! D’ailleurs si on étudie un peu son attitude depuis son arrivée dans le Nord, on est forcé de constater que bien des choses ont changé. Adieu le regard fuyant des conférences de presse made in OM, cette fois-ci l’argentin regarde bien ses interlocuteurs dans les yeux lors de sa présentation officielle et on le trouve même tout mignon alors que beaucoup le décriait comme un personnage froid à la limite d’être un Thénardier.  Mais ce qu’il faut bien comprendre avec cette arrivée, c’est que le coach argentin est dans une position bien différente : à Lille il a les plein pouvoirs sur son équipe et surtout sur le recrutement. Marcelo c’est La Star du club, et ça tombe bien il adore ça !

Exit aussi la glacière, enfin de voir l’argentin suivre les matchs de son équipe les fesses rivées sur celle-ci tout en sirotant son petit expresso. On découvre un entraineur quasi assis en permanence sur le banc, et ça c’est encore une nouveauté. Bielsa essaierait-il de se défaire de son image marseillaise ? En tout cas, après 3 journées de championnat, le bilan n’est pas transcendant pour Lille : 1 victoire encourageante contre Nantes et depuis … le trou noir. D’autres entraineurs auraient déjà été lapidés sur Twitter pour moins que ça, mais avec El Loco les choses sont différentes. Lui même reconnait ses tords dans la gestion du match cauchemardesque contre Strasbourg et celle plus récente contre Caen. Mais l’entraineur demande du temps : il vient tout juste de prendre en main ce club qui est en phase de montée en charge et qui mise sur ses jeunes talents pour jouer le haut du tableau. Bielsa c’est un technicien féru de chiffres, de stats et de foot. Son arrivée à Lille s’inscrit dans la durée, même si avec lui, les supporters lillois auront toujours du souci à se faire de peur qu’un soir de défaite il ne tienne pas ses nerfs et claque la porte ! On leur recommande d’ailleurs de prendre de la tisane, il parait que c’est bon pour les nerfs surtout au mois d’aout, mais aussi de s’équiper de changes complets car parfois son coaching n’est pas tendre avec le transit des supporters !

Quoiqu’il en soi, Lille a réalisé l’un des gros coups du mercato de cet été en recrutant El Loco. Car qu’on le veuille ou non ce dernier va animer les weekend de ligue 1 durant les mois à venir. Avec lui pas de petits ponts ou roulette sur la pelouse, mais de jolies joutes verbales avec les journalistes. L’entraineur est un adepte du jeu offensif mais surtout un formidable formateur pour des pépites en devenir et quand on regarde l’effectif lillois, on se dit que le LOSC a de beaux jours devant lui si El Loco trouve la bonne formule et le bon équilibre… Affaire à suivre …

ut id odio elit. Donec Sed felis nunc et,