Accueil » Article Parieur » Gestion de Bankroll : Comment définir une mise dans ses paris sportifs ?

Gestion de Bankroll :

Comment définir une mise dans ses paris sportifs ?

 

Nombre de méthodes de mise que nous connaissons s’inspirent des méthodes dites « gambling » utilisées dans les casinos. Nous verrons dans ce qui suit, toutes les diverses méthodes appliquées et applicables pour définir une mise dans le domaine des paris sportifs. Utilisez celle qui vous permettra au mieux une gestion de bankroll.


Afin de garder l’aspect le plus neutre possible, toutes les formules seront écrites sous forme d’inconnus, de même que les pourcentages de la BK, séquences ou cotes afin de ne pas influencer le lecteur. Pour chaque méthode, une définition concise sera donnée ; accompagnée de sa formule pour déterminer la mise et des inconvénients qui en découlent.

ATTENTION : nous ne traiterons pas de la mise d’instinct et du « all-in » qui ne respectent pas la maximisation du taux de croissance de la bankroll à long terme.

Méthode du surebet

Générer du bénéfice peu importe l’issue du match

  • Formule : Mise = 100 * (1/cote)
    si rentabilité > 0 = 1/((1/Cote A) + (1/Cote B)+(1/Cote C))

Inconvénients :  risque d’annulation d’un des paris + erreur de l’opérateur dans la fixation de la cote + réactivité pour éviter la fluctuation des cotes


Méthode de la martingale variable ou montante de Hawks

Une mise de x %BK par pari en fonction des pertes

  • Formule : Mise = (Perte + Bénéfice souhaité) / (cote – 1)

Inconvénients : nécessité d’une BK illimité + pas de limitations de mise

Méthode Paroli

Une mise de x %BK par pari doublé à chaque palier réussi ; après trois paliers consécutifs, une reprise au palier numéro 1 est obligatoire. A chaque perte, retour au palier de départ. (1)

  • Formule : Mise = x %BK F°(Palier)

Inconvénients : étant une martingale sécurisée, mêmes inconvénients que la martingale. Obligation de varier les trois paliers pour dégager du bénéfice

Méthode Fibonacci

Une mise de x %BK par palier s’additionnant en fonction des pertes.

  • Formule : Mise = x %BK F°(Palier)

Inconvénients : nécessité d’une BK illimité, si série de pertes trop importantes au-delà de 10 paliers une BK est broke

Méthode d’Alembert

Une mise unitaire par cycle avec ajout d’une unité de mise en cas de perte ; en cas de réussite, perte d’une unité de mise (si la mise précédente n’était pas la mise unitaire de base)

  • Formule : Mise = x %BK F°(Palier)

Inconvénients :  perte exponentielle en cas de badrun. Avec une série de 6 pertes d’affilés,  la BK aura diminué de 1/5e ; avec une série de 10 pertes d’affilés, la BK aura diminué de la moitié et une série de 14 pertes d’affiliés, une BK est broke

Méthode contra d’Alembert

Une mise unitaire par cycle avec ajout d’une unité de mise en cas de gain ; en cas d’échec, perte d’une unité de mise (si la mise précédente n’était pas la mise unitaire de base)

  • Formule : Mise = x %BK F°(Palier)

Inconvénients : la série de gains doit être obligatoirement supérieure à la série de pertes pour dégager du bénéfice, un pourcentage de réussite de 62,5% peut même être nécessaire pour être à l’équilibre

Méthode du « 1 – 3 – 2 – 6 »

Une mise unitaire en quatre cycles consécutifs avant une reprise au premier cycle ; en cas d’échec, reprise au premier cycle

  • Formule : Mise = x %BK F°(Palier)

Inconvénients : nécessité de passer les deux premiers paliers pour dégager du bénéfice

Méthode Labouchere

Une mise non fixe issue de l’addition du premier %BK et du dernier %BK définit dans une séquence prédéterminée à l’avance ; si séquence gagnante suppression des premières et dernières valeurs de la séquence tandis que si séquence perdante ajout de la valeur de la mise à la fin de la séquence

  • Formule : Mise = Vp %BK + Vd %BK
    avec Vp = première valeur et Vd = dernière valeur

Inconvénients : limitation des gains en fonction des cycles, les cycles de pertes doivent être inférieurs aux cycles de gains

Méthode Reverse Labouchere :

Une mise non fixe issue de l’addition du premier %BK et du dernier %BK définit dans une séquence prédéterminée à l’avance ; si séquence gagnante ajout des premières et dernières valeurs de la séquence tandis que si séquence perdante suppression de la valeur de la mise à la fin de la séquence

  • Formule : Mise = Vp %BK + Vd %BK
    avec Vp = première valeur et Vd = dernière valeur

Inconvénients : limitation des gains en fonction des cycles, les cycles de gains doivent être supérieurs aux cycles de pertes

Méthode de la mise fixe : Flat Betting

Une mise de x %BK par pari

  • Formule : Mise = x %BK

Inconvénients : pas de prise en compte de la cote = possibilité de bilan négatif


Méthode de la mise fixe en fonction de la cote

Une mise de x % par pari en prenant en compte la valeur de la cote

  • Formule : Mise = (BK * x %BK) – (cote – 1)

Inconvénients : pas de prise en compte des cotes « safes »

Méthode de la mise en fonction du gain espéré

Une mise de x % par pari en prenant en compte la valeur du gain souhaité

  • Formule : Mise = Gain espéré / cote

Inconvénients : si appliqué façon « montante », même désavantage que la martingale

Méthode de la mise variable en fonction de la cote

Une mise de x % BK repartie par palier de cote

  • Formule : Mise = x %BK F°cote

Inconvénients : moyenne des mises élevées


Méthode de la formule de Kelly

Une mise de x % par pari en prenant en compte la cote en fonction la probabilité de réalisation de l’événement

  • Formule : Mise = (% probabilité * cote) – 100 %
    Mise = probabilité de victoire – (probabilité de défaite – (cote – 1))
    Mise = (cote * probabilité – 1) / (cote – 1)

Inconvénients :   le pourcentage de BK reste trop conséquent pour que des paris multiples soient placés en même temps

Variations de la méthode de Kelly :

« Totale de Kelly » : déterminer la valeur fluctuante d’une mise pour un gain exponentiel

  • Formule : Mise = valeur / (cote – 1)

Inconvénients : perte tout aussi rapide

« Fraction de Kelly » : déterminer une fraction de la valeur de la totale de Kelly

  • Formule : Mise = valeur * fraction / (cote – 1)

          Fraction utilisée personnellement : φ = (1 + √5) / 2

Inconvénients : diminution des risques de la totale (pas de disparition)

« Constante de Kelly » : déterminer la valeur constante d’une mise

  • Formule : Mise = valeur déterminée / (cote – 1)

Inconvénients : une fois déterminée, pas de retour en arrière si variance

fringilla lectus Aenean venenatis risus. ipsum consectetur ut elit.