C’est parti ! Après deux mois de repos, mis à profit par les équipes pour effectuer des tests et améliorer les performances de leur voiture, la saison WRC reprend ses droits ce jeudi avec le premier rallye de la saison ! Le coup d’envoi est donné à Monte-Carlo, où l’on s’attend déjà à un premier duel entre Sébastien Ogier et Thierry Neuville

Cette étape est clairement l’une des épreuves préférées de Sébastien Ogier, le Gapençais évoluant à la maison. Le Français l’a d’ailleurs emporté à cinq reprises sur ce parcours, dont les quatre dernières éditions.

L’an passé, avec M-Sport, il avait profité d’un souci mécanique de Neuville pour monter sur la première marche du podium et lancer une saison ponctuée de neuf podiums et une seconde victoire au Portugal.

Ford en soutien à Ogier et ses coéquipiers

Grosse nouveauté, l’écurie privée sera mieux soutenue cette année avec le retour de Ford en WRC. Le constructeur américain a renforcé ses supports technique et financier. Très clairement une bonne nouvelle pour Ogier et ses coéquipiers. C’était d’ailleurs une condition du pilote pour poursuivre avec M-Sport.

« Sur le long terme, il aurait été difficile de reproduire la performanec de l’an passé, a-t-il confié à l’AFP. Pour rester dans la lutte avec les constructeurs, il faut un bon soutien. Je pense que nous l’avons désormais. »

Le Français devra cependant composer avec Thierry Neuville, son fidèle adversaire, plus motivé que jamais. Vice-champion du monde en 2013, 2016 et 2017, le Belge veut enfin décrocher le sacre mondial. D’autant que l’an dernier, victime de malheureux pépins mécaniques, il est passé à deux doigts de soulever le trophée.

Cette saison, le constructeur sud-coréen a mis le paquet pour enfin atteindre ses objectifs. Le Norvégien Andreas Mikkelsen, coéquipier de Neuville, fait partie des autres prétendants au titre.

Ses quatre victoires et ses 55 meilleurs temps en spéciales ont fait de lui le pilote le plus rapide en 2017. C’est d’ailleurs lui qui a signé le shakedown sur ce Rallye de Monte-Carlo mercredi. Un shakedown où Sébastien Ogier s’est classé septième.

Neuville doit être plus régulier

« L’objectif, c’est d’être champion, a-t-il déclaré à l’AFP. On va essayer d’être régulier et, à partir de là, c’est le destin qui décide. (…) Cela restera serré. On est beaucoup à pouvoir être champion. L’homme à battre reste Sébastien Ogier. »

Reste que cette première épreuve sur asphalte est piégeuse, puisque soumise au temps imprévisible et aux conditions changeantes en montagne. Les concurrents doivent s’attendre à rencontrer la neige, la glace et des parties sèches… voire les trois sur une même spéciale, peut-on lire sur le site officiel de la WRC.

Le choix des pneumatiques, l’expérience et la capacité à lire la route seront primordiales. Les candidats à la victoire, tant ce week-end que sur la saison, seront nombreux. Une vérité, quand on sait que les écuries présenteront des voitures identiques à la saison dernière, si ce n’est quelques évolutions à droite et à gauche.

À noter, pour ceux qui l’auraient déjà oublié, que Sébastien Loeb sera de retour en WRC cette année. Il doit disputer les rallyes du Mexique, de Corse et de Catalogne sur une Citroën C3.

La composition des écuries et les résultats sont disponibles sur http://www.wrc.com/fr/

pulvinar non ut fringilla libero ante. libero. justo sed consectetur elit.