Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je délaisse un peu la MLS pour vous proposer un petit article sur le duel du week-end qui nous attend en WRC. Thierry Neuville, le Belge, va tenter de recoller à Sébastien Ogier, le Français, après son abandon au rallye d’Allemagne. Une confrontation qui sent la gomme… Les deux hommes sont séparés de 17 points.

Aperçu des forces et faiblesses de l’un et l’autre.

L’antépénultième épreuve du calendrier WRC se dispute ces quatre prochains jours en Catalogne (Espagne). Le rallye comporte 19 spéciales sur 11 tracés différents pour un total de 1 378,31 kilomètres. On assistera à un duel d’hommes entre Sébastien Ogier, l’actuel leader du championnat, et Thierry Neuville, son dauphin.

À égalité au classement avant la manche allemande, Thierry Neuville a dû laisser filer 17 précieux points en raison d’un abandon mécanique. Le gaspillage lui est donc désormais interdit. Il se dit néanmoins confiant en vue des événements à venir. Il a prouvé, malgré ses deux premiers rallyes ratés en tout début de saison, qu’il était capable de battre n’importe qui. Le Belge a fini deux fois deuxième derrière… le Français au classement final en 2013 et 2016 et espère bien parvenir à s’imposer.

De son côté, Sébastien Ogier connaît bien la région pour s’y être imposé à plusieurs reprises, même si de nouvelles spéciales ont été ajoutées au programme par rapport aux dernières éditions. Et ce, tous les jours.

Thierry Neuville, lui, sait donc qu’il n’a plus le droit à l’erreur. C’est lui qui va devoir imposer le rythme de la course et prendre des risques. Il estime ses chances à 70% tout de même. C’est dire si la confiance est au rendez-vous ! À voir si sa jeunesse et sa fougue pourront battre l’expérience d’Ogier. Lui qui va désormais pouvoir voir venir. Le Français peut, en plus, se vanter d’avoir remporté quatre des cinq dernières éditions catalanes dont celle de 2016 devant Dani Sordo et… Neuville. Cette victoire lui avait permis de remporter son quatrième titre mondial consécutif.

À noter que le Rallye de Catalogne est la seule épreuve du calendrier à se dérouler sur terre et sur asphalte. Un changement de surface qui obligera les équipes techniques à modifier les voitures pour les adapter d’une spécification terre à une spécification asphalte après la première journée complète. À ce jeu-là, Thierry Neuville présente un petit avantage. Ogier lui-même avait reconnu la supériorité de la Hyundai en début de saison : « Thierry a une meilleure voiture que moi… »
Une voiture en qui il a eu de plus en plus confiance au fil de la saison. Néanmoins, Nicolas Gilsoul, copilote du Belge, avait déclaré que si crainte il y devait y avoir, c’était la Catalogne en raison de son parcours asphalté fort large. « Si j’en crois les chronos réalisés en Corse sur un terrain relativement similaire, c’est le seul point où nous devrions être moins performants », avait-il souligné dans la presse nationale. On précisera tout de même que c’est Neuville qui avait remporté le rallye français.

Excepté le vendredi où la course se dispute essentiellement sur terre et où il lui faudra sans doute minimiser la perte de temps, le rallye convient donc mieux à Ogier. D’autant que le Français s’est bien préparé, a beaucoup roulé et effectué pas mal de tests ces dernières semaines.

La Hyundai i20 WRC se présentera, elle, avec un nouveau package aérodynamique composé notamment d’un nouveau pare-chocs avant et d’un nouvel aileron arrière. Ogier, lui, roule en Ford Fiesta alors qu’il était chez VW ces dernières saisons. Ce qui ne l’a pas empêché de remporter deux rallyes cette année (contre trois à Neuville).

Avec Tanak, coéquipier d’Ogier, qui pointe à 16 pts seulement de Neuville, ce rallye de Catalogne nous réserve un formidable jeu d’échecs…

Le classement des pilotes

  1. Sébastien Ogier 177 pts
  2. Thierry Neuville 160 pts
  3. Ott Tänak 144 pts
  4. Jari-Matti Latvala 123 pts
  5. Dani Sordo 89 pts
  6. Elfyn Evans 87 pts
  7. Craig Breen 64 pts
  8. Juho Hänninen 58 pts
  9. Hayden Paddon 55 pts
  10. Esapekka Lappi 49 pts
  11. Andreas Mikkelsen 39 pts
  12. Kris Meeke 31 pts
dolor commodo velit, efficitur. ipsum dolor. odio tristique Donec non