« Le tennis en simple se joue à 1 vs 1 mais c’est toujours Roger qui gagne ».

Monstrueux, génial, incroyable… Les superlatifs sont légions pour définir le niveau de jeu ainsi que l’exploit réalisé par Roger Federer à Wimbledon. Quand on se souvient des critiques plus que négatives pour son impasse sur Roland Garros.. Il en fait taire plus d’un le vétéran suisse !

Pas un seul set de perdu durant les deux semaines de compétition. Que ce soit Berdych, Raonic, Dimitrov ou même Cilic en finale, ils ont subis la loi implacable et non moins justifie du recordman de titres en Grand Chelem. Avec ces deux titres majeurs en 2017, il s’installe plus que jamais en tant que favori pour l’US Open, une surface qui lui sied à merveille avec un rebond bas et rapide, à l’image de l’Australian Open.

Une belle surprise, toujours dans le tableau masculin, c’est le géant croate Marin Cilic qui s’est rappelé au bon souvenir de son ancien coach et compatriote Goran Ivasinevic… à une marche près. En effet, après une première semaine sans encombre, il réussit à s’extirper du piège Gilles Muller en 5 sets, récent vainqueur du tournoi du Queen’s et surtout de Rafael Nadal au 4eme tour. Cilic, ancien vainqueur de Flushing Meadows sera également à suivre.

Un joueur dont on espérait qu’il bouleverse la hiérarchie sur le gazon londonien, Alexander Zverev a chuté face à Milos « Dexter » Raonic, en 5 sets dans un match épique. Néanmoins, sur le ciment londonien, il faudra compter sur lui, son jeu vers l’avant, très « punchy » mais surtout complet avec un très gros service, est capable de faire douter les meilleurs joueurs du monde durant cette dernière quinzaine de Grand Chelem de la saison. Sa victoire le week-end dernier à Washington en est la preuve, « Sacha » est prêt

!

Côté déception, il y a forcement le serbe Djokovic, mais au vu de sa fin de saison prématurée, nous ne nous arrêterons pas dessus. A l’année prochaine Djoko’ ! Andy Murray sera bien présent lui (sauf forfait de dernière minute, bien sur) à New York. Et au vu de son Wimbledon, il a de quoi s’inquiéter… Niveau de jeu bien en deçà de son habitude, Andy craque face à Sam « le bucheron » Querrey. Déjà lors de son 3eme tour, il faillit rentrer en Ecosse.. Mais Fabio Fognini n’avait pas forcement envie de rester sur le gazon…

Les premiers tournois sur ciment donneront une vraie température de la forme de chacun. À commencer par le master 1000 de Toronto cette semaine !

Pour résumer,

  • un super favori : Roger Federer (1.90)
  • des outsiders aux dents longues : Marin Cilic (13) Milos Raonic (15) et Alexander Zverev (19)
  • des joueurs revanchards pour bien terminer la saison : Rafael Nadal (2,95) et  Andy Murray (5)

                       

A ne pas oublier la NextGen qui pousse de plus en plus et qui voudra sans doute montrer qu’elle est prête à en découdre avec les plus grands.

Ah oui, et pour pimenter le tout, une place de numéro 1 mondial en ligne de mire. Les joueurs sont prévenus !

Messieurs, ready ? Play !

 

07/08/2017

Apsel

Nullam ut felis Phasellus Donec luctus commodo ut porta. non Aliquam nunc